Manuel Valls a annoncé jeudi la création de 33 nouveaux établissements pénitentiaires dans neuf agglomérations prioritaires ainsi qu’un « Livre Blanc » pour les prisons afin de lutter contre la surpopulation carcérale.

Nice Faits de société

PAR B.G. Mis à jour le 06/10/2016 à 15:39 Publié le 07/10/2016 à 07:01
La maison d’arrêt de Nice.

image-nicxxq500_jsga_illustration-vue-maison31880285

Manuel Valls a annoncé jeudi la création de 33 nouveaux établissements pénitentiaires dans neuf agglomérations prioritaires ainsi qu’un « Livre Blanc » pour les prisons afin de lutter contre la surpopulation carcérale.

De la reconstruction sur l’emplacement actuel au projet de délocalisation à Saint-Laurent-du-Var, quatre sites ont été évoqués ces dernières années pour accueillir ce bâtiment, qui devrait comprendre quelque 650 places et un « QPS » (quartier de préparation à la sortie) de 120 places.

« Dans une première phase, plus de 3.900 cellules devront être construites, en priorité dans les régions connaissant une surpopulation carcérale élevée – Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur – et dans les régions où les projections de population pénale prévoient une évolution importante: le Sud-Ouest et le Grand-Ouest. Nous devons agir vite, car il faut en moyenne dix ans pour construire une prison« , a affirmé le Premier ministre, venu assister à Agen à la remise des diplômes de la 190ème promotion des élèves de l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire.

Manuel Valls a assuré que, d’ici décembre, l’État aura réservé et lancé l’acquisition des terrains afin d’y construire les nouveaux établissements sur neuf sites qui sont les plus critiques en termes de surpopulation carcérale.

Parmi ces sites figure notamment Nice, mais aussi Nîmes-Alès, Strasbourg, Toulouse, Avignon-Carpentras, Nantes-Saint-Nazaire et en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et dans le Val-d’Oise.

Le Premier ministre a demandé aux préfets de proposer d’ici le 16 décembre des terrains pour accueillir ces nouveaux centres de détention, rappelant la demande faite par le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas lors de sa venue à la maison d’arrêt de Nice en août dernier.

La maison d’arrêt de Nice accueille environ 700 détenus actuellement, pour moitié moins de places. 

Le quartier des femmes est même le plus surpeuplé de France: le mois dernier, il a accueilli jusqu’à 79 détenues pour 39 places.

Reconstruction sur site

Un nouveau bâtiment construit sur le site actuel de la maison d’arrêt de Nice, rue de la Gendarmerie: c’est l’option qui a la préférence du président de la métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi. Mais elle provoque la colère des riverains…

A la place de la caserne Auvare (quartier Vauban)

Si la centralisation des forces de polices nationale et municipale à l’hôpital Saint-Roch était menée à son terme, les terrains de l’actuelle caserne Auvare seraient une possibilité.

Une possibilité que Christian Estrosi avait demandé au préfet d’étudier il y a quelques mois, mais à laquelle il est aujourd’hui opposé.

Dans le quartier Saint-Roch

Troisième hypothèse soumise par le président de la Métropole: les emprises SNCF Réseau (ex-RFF) situées à la gare de Saint-Roch.

Elles sont actuellement inutilisées, mais le propriétaire du terrain n’y semble pas farouchement favorable.

A Saint-Laurent-du-Var

La construction d’un centre pénitentiaire dans le quartier des Iscles, à Saint-Laurent-du-Var? L’hypothèse est rejetée en bloc par Christian Estrosi et par le maire laurentin Joseph Ségura. C’est pourtant une option qui semblait séduire le ministère de la Justice.

Lors de sa visite à la maison d’arrêt de Nice en août dernier, Jean-Jacques Urvoas a annoncé qu’il ne souhaitait pas « passer en force » bien qu’il ait le pouvoir de décision sur ce dossier. Le garde des Sceaux a renvoyé la balle dans le camp des élus azuréens, leur demandant de se mettre d’accord sur un site.

Ce jeudi à Agen, Manuel Valls a indiqué avoir demandé aux préfets de lui proposer des terrains avant le 16 décembre.

un-gardien-de-prison-ferme-un-grille-a-la-prison-de-fleury-merogis-le-29-octobre-2015_5588443

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.