Consécration de l’association à St Léonard et rencontre avec la confrérie St Léonard

Ce samedi 17 mars, nous avons eu la grande joie de rencontrer pour la première fois des membres de la Confrérie St Léonard venus participer à notre célébration de consécration de notre association à St Léonard, patron des prisonniers.

Voici un compte rendu de leur visite :

Étaient présents pour l’association Trait d’Union Saint Léonard :
Francis BONNET
Jean-Marie ZANGA
Jean-Paul et Martine SANTINELLI

Étaient présents pour la confrérie Saint Léonard :
Michel et Geneviève BRAEM
Michel et Françoise DEFAYE
Patrick et Marie-Odile De CHALAIN
Jean-Louis et Dominique DAVID

Les membres de la confrérie Saint Léonard ont été reçus au couvent des Dominicains par le frère Jean-Marie ZANGA et les autres membres de l’association Trait d’Union Saint Léonard.

Michel BRAEM, premier bayle, a évoqué la vie de Saint Léonard et a expliqué que la confrérie était essentiellement masculine, de par une tradition multi-séculaire, et parce « qu’il était important de mobiliser les hommes, souvent en retrait par rapport au fait religieux ». Ensuite, tous les membres, accompagnés de leurs épouses, ont présenté les principales activités de la confrérie, riche d’une quarantaine de membres :
– perpétuer le culte du saint
– accueillir les groupes de pèlerins
– développer le réseau des paroisses et institutions consacrées à St Léonard dans le monde

La confrérie s’attache notamment à faire reconnaître la date du 06 novembre, fête de St Léonard, dans tous les calendriers et les agendas commercialisés, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Concernant les Ostensions qui ont lieu tous les 7 ans et qui consistent en une procession et une vénération des reliques de St Léonard dans toute la ville, Michel BRAEM, président du Comité des Ostensions, précise que lors des dernières célébrations en 2016, 23 délégations, venues de toute l’Europe, étaient présentes. Les prochaines auront lieu en 2023. Ces fêtes populaires, véritables démarches de foi, nécessitent 2 ans de travaux préparatoires, et toute la population, très attachée à cette tradition, y est associée.

Frère Jean-Marie ZANGA, aumônier de la Maison d’Arrêt, est revenu, de son côté, sur l’origine de la création de notre association en indiquant que s’il disposait d’un espace de liberté au sein de la maison d’arrêt, son intervention était toutefois juridiquement limitée au sein de l’établissement. C’est ainsi que l’idée de poursuivre l’accompagnement des détenus à l’extérieur a généré la création de l’association Trait d’Union.
Lui ou le frère Jean célèbre une messe hebdomadaire le samedi matin à la maison d’arrêt de Nice au quartier hommes et au quartier femmes en alternance. Les entretiens individuels avec les détenus se déroulent en cellule où bien souvent 3 ou 4 personnes cohabitent dans 12 mètres carrés.
Enfin, Jean-Marie Zanga relève que la sortie est fréquemment envisagée difficilement par les détenus, tant matériellement que psychologiquement, et qu’une aide à ce moment très délicat de leur vie est particulièrement nécessaire et utile.

Francis BONNET a retracé la genèse de la création de l’association et en a précisé les objectifs, le but principal étant l’hébergement des sortants de prison et leur accompagnement pour les aider à se réinsérer et retrouver leur autonomie dans les meilleurs délais.
L’association, créée en 2007, a été déclarée officiellement à la Préfecture le 27/05/2010 sous le nom de « Trait d’Union », ce nom voulant signifier notre désir d’être le lien nécessaire pour les sortants de prison pour les aider à faire la transition entre « l’intérieur » (de l’établissement pénitentiaire) et « l’extérieur » qui est la vie ordinaire des gens en liberté. La mention « Saint LEONARD » a été rajoutée en 2016 pour mieux identifier ce nom déjà très largement utilisé par d’autres associations, Saint Léonard étant par ailleurs le patron des prisonniers.
Dans un premier temps, la société Saint Vincent de Paul, par la signature d’une convention en 2012, a mis à notre disposition un studio situé dans le quartier Pasteur à Nice.
Courant 2017, dans le cadre de « l’Année de la Miséricorde », un autre studio, situé à Nice Centre, a été octroyé par Monseigneur André MARCEAU, évêque du diocèse.
Les personnes hébergées bénéficient aussi d’une aide, de la part des membres, pour la recherche d’emploi, de logement pérenne ou pour des démarches administratives.
Des demandes de subventions sont toujours en cours auprès des divers organismes publics, des services départementaux notamment.

Ensuite, il a été procédé à la signature d’un document actant la dédicace de notre association à Saint LEONARD et du lien établi entre nous et les membres de la Confrérie.

Après échanges de cadeaux, nous nous sommes rendus à l’église du couvent des Dominicains où la messe a été concélébrée par les frères Jean-Marie ZANGA et Richard BEAUD et au cours de laquelle deux tableaux représentant St Léonard, réalisés gracieusement par une artiste paroissienne de Beaulieu sur Mer, ont été bénis. L’un des deux a été offert à la confrérie.

Après de conviviales agapes dans un restaurant du Cours Saleya, une visite du Vieux-Nice et de la colline du Château a ravi nos invités !

Rendez-vous est pris pour les « Ostensions 2023 », non sans avoir arrosé la Saint PATRICK !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.